PERMETTRE A TOUS DE S’IMPLIQUER – REDUIRE LA QUANITIE DE NOURRITURE JETEE ET CULTIVER SOI-MEME – LE PROJET DEVIENT UN SUPPORT AUX ACTIVITES PEDAGOGIQUES

Geneva English School

Après avoir travaillé en 2018 sur le thème des déchets, la Geneva English School se lance un nouveau défi en s’intéressant à sa consommation de nourriture et à l’alimentation durable.

Permettre à tous de s’impliquer

Etape 1 : Eco-comité

L’élection des membres de l’Eco-comité de la Geneva English School s’est faite par un système de vote en classe. Les candidats se sont présentés et chaque classe a pu élire son représentant par le biais de vote privé. L’Eco-comité de la Geneva English School s’est vu constitué d’élèves, d’enseignants, de parents et du personnel de soutien.

« L’idée était d’impliquer des personnes de différents secteurs de l’école afin de créer un sentiment d’appartenance à l’équipe de l’école. »

Réduire la quantité de nourriture jetée et cultiver soi-même

Etape 2 : Diagnostic
Etape 3 : Plan d’action

La Geneva English School a déjà mis en place plusieurs mesures en matière d’alimentation durable. La cantine utilise notamment des aliments produits de façon durable et les élèves sont sensibilisés à l’origine de leur nourriture. Afin de renforcer leur démarche, l’école a décidé de proposer deux nouvelles mesures dans le cadre de ce projet :

  1. Créer un potager au sein même de l’école pour sensibiliser les élèves à la façon dont la nourriture est produite et leur permettre de cultiver eux-mêmes certains aliments, et ainsi mieux comprendre les problématiques mondiales de l’alimentation.
  2. Mesurer, chiffrer et réduire la quantité de nourriture gaspillée à la cantine. Pour ce faire, les élèves ont interviewé le responsable de la cantine et ont constaté que la nourriture jetée quotidiennement représentait 8 à 10 kg. Cette quantité est notamment due au fait que les repas sont impopulaires, mais aussi que les commandes sont trop importantes par rapport aux besoins des élèves.

Le projet devient un support aux activités pédagogiques

Etape 5 : Liens au programme scolaire

L’éco-comité a travaillé avec la branche des arts visuels de l’école, ce qui a mené à la création de drapeaux à base de cire d’abeille écologique destinés à décorer le jardin de l’école. La Geneva English School a veillé à ce que le potager soit considéré comme un support aux activités pédagogiques de l’école et non pas simplement comme un projet à part.

« Il est important que le jardin de l’école soit considéré comme une ressource du programme scolaire et pas seulement comme un projet de jardinage. »