MOBILISER LA COMMUNAUTE SCOLAIRE – REDUIRE LES DECHETS ET ACCROITRE LES CONNAISSANCES – IMPLIQUER LES ENSEIGNANT.E.S – SOUTENIR LES INITIATIVES ESTUDIANTINES ET S’ENGAGER AVEC LA COMMUNAUTE LOCALE                            

International School Basel

Un projet qui a mobilisé l’ensemble de la communauté scolaire

Etape 1 Eco-comité

L’éco-comité de l’International School Basel (ISB) a coordonné le projet Eco-Schools sur les trois campus de l’école. Le groupe était constitué de représentant-e-s de toutes les catégories de la communauté scolaire: élèves de tous les niveaux scolaires, qui sont également actifs et actives au sein de groupes estudiantins pour la durabilité, enseignant-e-s, parents membres de «l’équipe durabilité», personnel technique, membres du service de communication et de la direction de l’école. Chacun-e a pu apporter ses idées et son point de vue.

« Au moment où l’ISB a rejoint le programme Eco-Schools, nous avions mis en place plusieurs activités sur ce thème car il était d’un grand intérêt pour nos étudiant-e-s. La pollution provoquée par les déchets et en particulier l’impact de la pollution plastique sur l’environnement touche au cœur de nombreux-ses membres de notre communauté et constitue un problème grave dans le monde entier. Nous avons donc toutes et tous un rôle important à jouer, qui correspond à une valeur fondamentale que promeut l’ISB, à savoir être des citoyen-ne-s du monde responsables. »

Réduire la quantité de déchets et accroître les connaissances

Etape 3 Plan d’action

Sur la base d’une analyse détaillée des déchets produits au sein de chaque campus et d’un sondage réalisé dans toute l’école, qui a révélé un manque de connaissances sur le tri des déchets et l’impact de ces derniers en Suisse, la communauté scolaire a défini des objectifs et des actions pour sensibiliser aux problèmes des déchets, réduire les volumes de déchets et améliorer le recyclage.

Quelques exemples d’activités: mise en place de stations de recyclage et élimination des emballages jetables lors d’événements scolaires (réduction des déchets jusqu’à 75% par événement), mise en place de stations «Brocki» pour les fournitures de bureau usagées et organisation d’un don de livres, formation des concierges et du personnel de nettoyage pour améliorer la gestion des déchets, diffusion de matériel d’information pour sensibiliser la communauté scolaire à travers divers canaux (par exemple sites Web, affiches, bulletins d’information, pictogrammes) et visite d’un centre de recyclage.

« Sur la base des résultats du diagnostic et d’actions passées, nous avons identifié une action générale à mettre en œuvre pour répondre à chacun des principaux constats du diagnostic. L’objectif de ce plan d’action est de fournir un programme détaillé sur la manière d’aborder les problèmes identifiés à l’école concernant les déchets. Il permet également d’identifier facilement les synergies potentielles au sein d’un campus spécifique et entre les différents campus. Le plan d’action est un outil vivant, car il évoluera constamment pour intégrer de nouvelles activités afin de résoudre les problèmes existants ou pour résoudre les nouveaux problèmes identifiés. »

Impliquer les enseignant.e.s

Etape 5 Liens au programme scolaire

L’éco-comité a lié son projet au programme scolaire de deux façons:

  1. En contactant les enseignant-e-s pour réaliser, à l’occasion du diagnostic, un inventaire des initiatives déjà en place au sein des classes qui permettent aux élèves d’explorer les questions liées à la durabilité.
  2. En tenant les enseignant-e-s ont informé-e-s des activités liées au projet Eco-Schools. Cela a inspiré certain-e-s à prendre les devants et à inclure ou à modifier certains de leurs cours pour aborder les questions de durabilité et les déchets en particulier.

 « Une des enseignant-e-s de Design au niveau secondaire a partagé avec nous un modèle de cours consacré à la mondialisation et la durabilité, que l’équipe de Design voulait mettre en place. Ils et elles souhaitaient l’adapter avec le soutien des coordinatrices de l’éco-comité pour s’aligner sur le travail que l’école faisait avec les déchets. Cet exemple montre comment les enseignant-e-s ont identifié le besoin de modifier et de revoir leur planification afin d’inclure des opportunités significatives pour les élèves de s’engager dans l’exploration, la recherche et la compréhension des problèmes liés à la durabilité. »

Soutenir les initiatives estudiantines et s’engager avec la communauté locale

Etape 6: Impliquer et sensibiliser

L’Éco-comité et les groupes qui lui sont associés ont pris un soin particulier à soutenir et à responsabiliser tous les membres de la communauté scolaire ayant exprimé leur intérêt à développer leurs propres initiatives sur les questions de durabilité, y compris celles et ceux qui ne sont activement impliqué-e-s dans aucun de ces groupes. L’école a également utilisé le projet Eco-Schools comme une opportunité de se connecter avec la communauté locale.

« Nous avons participé au Clean Up Day 2020. Inspiré par le dynamisme d’un de nos étudiant-e-s Grade 1, qui tenait à ce que l’école participe à cette activité importante, un groupe de parents a organisé la participation de l’ISB avec le soutien de l’éco-comité. Notre participation a suivi un double objectif: d’une part, sensibiliser et promouvoir l’action de notre communauté sur la question des déchets en Suisse, tout en s’impliquant et en collaborant avec les organisations locales d’autre part. »

Etape 7: Eco-code

Pour conclure son premier projet Eco-Schools, l’école a organisé un concours artistique. Trois œuvres d’art (une par campus) et une devise ont été choisies pour représenter l’engagement scolaire en faveur du développement durable en tant qu’Eco-Code.

Quelle quantité de déchets dans notre école ?

Les élèves de l’International School Basel ont étudié de près les déchets générés par l’ensemble de l’école ainsi que le niveau de connaissance de la communauté scolaire sur le sujet par un quiz divertissant.

Une idée qui mobilise toute l’école

Voici comment l’idée d’un élève de première année peut inspirer une action dans toute l’école pour la lutte contre les déchets

De l’art pour notre planète

Trois œuvres d’arts d’élèves choisies par l’International School Basel comme Eco-Code. Les élèves expliquent le message qu’ils et elles aimeraient faire passer au travers de leurs œuvres!